> EMPLOI MAROC > >

Recherches,Examen Cours, Exercices ,, , : discours indirect Discours direct ,Les figures de style ,Les verbes :dernier jour d'un condamn , la plante des singes ,Antigone biographie , traduction, etude , rsum ...

02-19-2008, 12:54 PM
  #1
N-Kyo

   N-Kyo
 
: Feb 2008
:
: 2,497
N-Kyo is a name known to allN-Kyo is a name known to allN-Kyo is a name known to allN-Kyo is a name known to allN-Kyo is a name known to allN-Kyo is a name known to all
le dernier jour d'un condamn tous avec evaluation

Biographie


Victor HUGO
1802-1885


N Besanon le 26 fvrier 1802, mort Paris le 22 mai 1885. Figure littraire hors pair, Victor Hugo est, trs jeune, attir par la posie et la gloire lie l'criture ; ses premiers succs lui apportent la clbrit. Pote, romancier, auteur dramatique, engag politiquement (son roman le Dernier jour d'un condamn en est le prlude en 1829), exil sous le Second Empire, ce gnie traverse son poque, la marquant par sa vitalit, ses combats, ses convictions et son immense talent.
Son uvre potique est marque notamment par les Odes et ballades (1828), les Chtiments (1853), les Contemplations (1856) et la Lgende des sicles (1859 1883), comme son uvre romanesque est domine par Notre-Dame de Paris (1831) et les Misrables (1862).
Aprs la prface manifeste de Cromwell, Victor Hugo entre de faon fracassante dans le milieu du thtre du dbut du XIXe sicle avec Hernani (1830) et la clbre bataille au moment de la cration la Comdie-Franaise. Hugo est alors le chef de file incontest de l'cole romantique. Dans l'criture de ses drames, passion et politique sont des forces qui s'entrechoquent, et les fulgurances de l'action dramatique rvlent aux curs purs la seule voie, funeste et hroque, qui leur est ouverte. La dcennie suivante voit la prsentation sur scne de ses drames, Le roi s'amuse (1832), interdite aprs la cration, Lucrce Borgia (1833), Marie Tudor (1833), Angelo, tyran de Padoue (1835), Ruy Blas et Marion Delorme (1838), jusqu' l'chec des Burgraves en 1843. À la fin de sa vie, Victor Hugo reviendra au thtre avec l'criture de plusieurs pices, dont la srie du Thtre en libert .


Fiche pratique

Auteur :
Victor Hugo

Titre et date de publication:
Le dernier jour d'un condamne , publi en 1829.

Genre :
Rcit la premire personne ; adoption des techniques de lautobiographie, le journal intime en particulier.

Histoire :

Le livre est lhistoire dun homme qui a t condamn a mort et, il raconte ce quil vit pendant les dernires semaines de sa vie. Nous ne savons ni le nom de cet homme ni ce quil a fait pour tre condamn mort, mais nous pouvons comprendre et vivre avec cet homme ce que veut dire tre condamns mort.
Il nous raconte sa vie en prison ; nous parle de ses sentiments ; peurs et espoir, de sa famille ; sa fille, sa femme et sa mre.
Il raconte aussi quelques bribes de son pass et cesse dcrire quand arrive le moment de lexcution.

Composition :

Le livre comporte trois parties : Bictre, la Conciergerie et la Mairie.
Bictre : le procs, le ferrage des forats et la chanson ;
La Conciergerie : le voyage vers Paris, la rencontre avec la friauche et la rencontre avec le gelier qui lui demande les numros pour jouer la loterie ;
LHtel de Ville : le voyage dans Paris, la toilette du condamn et le voyage vers la Place de Grve : lchafaud.

Personnages :

Le condamn mort / Les geliers / Sa fille / Sa femme et sa mre / Le prtre. / La foule

Cadre:

Lieux :
Les grandes prisons de Paris : Bictre, la Conciergerie et lHtel de Ville.

Dure :
Cinq semaines, partir du moment o le protagoniste est condamn mort jusquau moment o il monte sur lchafaud.

Thmes :

La peine de mort / La peur / la haine / la religion / la violence contre les prisonniers / linjustice / la justice

Enonciation, focalisation :

Le narrateur est le personnage : utilisation de la premire personne.
Le narrateur # lauteur.
Focalisation interne : accs au point de vue du narrateur et sa vision des choses et du monde..
Le schma narratif du rcit:

Situation initiale: Le personnage-narrateur menait une vie heureuse avec sa famille, sa fille Marie, sa femme et sa mre jusqu'au jour du crime qui a boulevers sa vie.

NB: Le rcit commence in medias res c'est--dire le moment o l'action est dj engage. Puisque le plus important est la contestation de la peine de mort, l'auteur fait ellipse de cette situation initiale et passe directement aux faits. Toutefois il nous est facile de dduire cette situation initiale travers les flashes back. (Analepses, retour en arrire).

Elment perturbateur: Le meurtre commis par le narrateur-personnage.

Pripties: Le jugement, l'emprisonnement, la condamnation la peine de mort, recherche du condamn d'une solution pour prserver sa vie.

Dnouement: Il n'y a pas de dnouement. Le condamn garde l'espoir jusqu' quelques moments avant l'excution, mais ce moment-l les bourreaux prparent l'excution. C'est une clausule ouverte, aux lecteurs d'imaginer la fin puisque pour l'auteur ce qui compte c'est la dnonciation de l'horrible peine de mort.

Situation finale: L'auteur a fait l'ellipse de la situation finale pour amener le lecteur rflchir.


Le schma actanciel du rcit

Rsum de l'oeuvre

CHAPITRE1

Depuis cinq semaines, un jeune prisonnier vit constamment avec lide de la mort. Il est doublement enferm. Physiquement, il est captif dans une cellule Bictre. Moralement, il est prisonnier dune seule ide : condamn mort. Il se trouve dans limpossibilit de penser autre chose.

CHAPITRE2

De sa cellule, le narrateur se souvient de son procs et de sa condamnation mort. Il relate les circonstances de son procs et sa raction au verdict fatal.

CHAPITRE3

Le condamn semble accepter ce verdict. Il ne regrette pas trop de choses dan,s cette vie o tous les hommes sont des condamns en sursis. Peu importe ce qui lui arrive.

CHAPITRE4

Le condamn est transfr Bictre. Il dcrit brivement cette hideuse prison.

CHAPITRE5

Le narrateur nous parle de son arrive la prison. Il a russi amliorer ses conditions de prisonnier grce sa docilit et quelques mots de latin. Il nous parle ensuite de largot pratiqu en prison.

CHAPITRE6

Dans un monologue intrieur, le prisonnier nous dvoile sa dcision de se mettre crire. Dabord, pour lui-mme pour se distraire et oublier ses angoisses. Ensuite pour ceux qui jugent pour que leurs mains soient moins lgres quand il sagit de condamner quelquun mort. Cest sa contribution lui pour abolir la peine capitale.

CHAPITRE7

Le narrateur se demande quel intrt peut-il tirer en sauvant dautre ttes alors quil ne peut sauver la sienne.

CHAPITRE8

Le jeune condamn compte le temps qui lui reste vivre. Six semaines dont il a dj pass cinq ou mme six. Il ne lui reste presque rien.

CHAPITRE9

Notre prisonnier vient de faire son testament. Il pense aux personnes quil laisse derrire lui : sa mre, se femme et sa petite fille. Cest pour cette dernire quil sinquite le plus.

CHAPITRE10

Le condamn nous dcrit son cachot qui na mme pas de fentres. Il dcrit aussi le long corridor long par des cachots rservs aux forats alors que les trois premiers cabanons sont rservs aux condamn la peine capitale.

CHAPITRE11

Pour passer sa longue nuit, il se lve pour nous dcrire les murs de sa cellule pleins din******ions, traces laisses par dautres prisonniers. Limage de lchafaud crayonne sur le mur le perturbe.

CHAPITRE12

Le prisonnier reprend sa lecture des in******ions murales. Il dcouvre les noms de criminels qui ont dj sjourn dans cette triste cellule.

CHAPITRE13

Le narrateur- personnage se rappelle dun vnement particulier qui a eu lieu il y a quelques jours dans le cour de la prison : le dpart des forats au bagne de Toulon. Il nous rapporte cet vnement comme un vrai spectacle en trois actes : la visite mdicale, le visite des geliers et le ferrage. Il nous parle du traitement inhumain rserv ces condamns. A la fin du spectacle, il tombe vanoui.

CHAPITRE14

Quand il revient lui, il se trouve dans linfirmerie. Dune fentre , il peut observer les forats partir tristement sous la pluie au bagne de Toulon. Il prfre plutt la mort que les travaux forcs.

CHAPITRE15

Le prisonnier est dans sa cellule. Il avait senti un peu de libert dans linfirmerie mais voil quil est repris par lide de la mort quil pense svader.

CHAPITRE16

Le narrateur se rappelle de ces quelques heures de libert linfirmerie. Il se souvient de cette jeune fille quil a entendu chanter de sa vois pure, veloute une chanson en argot.

CHAPITRE17

Il pense encore svader. Il simagine dj en dehors de la prison dans le port pour sembarquer vers lAngleterre mais voil quun gendarme vient demander son passeport : le rve est bris

CHAPITRE18

Il est six heures du matin. Le guichetier entre dans le cachot. Il demande notre condamn ce quil dsire manger.

CHAPITRE19

Le directeur de la prison vient en personne voir le condamn. Il se montre doux et gentil. Le jeune comprend que son heure est arrive.

CHAPITRE20

Le narrateur pense son gelier, la prison quil trouve partout autour de lui, dans les murs, dans les guichetiers

CHAPITRE21

Le condamn reoit deux visites. Dabord celle du prtre et puis celle de lhuissier. Ce dernier vient lui annoncer que le pourvoi est rejet et que son excution aura lieu le jour mme place de Grve. Il reviendra le chercher dans une heure.

CHAPITRE22

Le prisonnier est transfr la Conciergerie. Il nous conte le voyage et sa discussion avec le prtre et lhuissier pendant le trajet. Il se montre peu bavard et parait plutt pensif. A huit heures trente, la carriole est dj devant la Cour.

CHAPITRE23

Lhuissier remet le condamn aux mains du directeur. Dans un cabinet voisin, il fait une rencontre curieuse avec un condamn mort qui sjournera dans la mme cellule Bictre. Ce dernier, fils dun ancien condamn mort lui raconte son histoire et sempare de sa redingote .

CHAPITRE24

Le narrateur est enrag parce que lautre condamn lui a pris sa redingote.

CHAPITRE25
Le condamn est transfr dans une autre cellule. On lui rapporte, sur sa demande une chaise, une table, ce quil faut pour crire et un lit.

CHAPITRE26
Il est dix heures. Le condamn plaint sa petite fille qui restera sans pre. Elle sera peut tre repousse, haie cause de lui.

CHAPITRE27
Le narrateur se demande comment on pouvait mourir sur lchafaud.

CHAPITRE28
Il se rappelle avoir dj vu une fois monter une guillotine sur la place de Grve.

CHAPITRE29
Le jeune dtenu pense cette grce qui ne vient toujours pas. Il estime maintenant que les galres seraient meilleure solution en attendant quun jour arrive la grce.

CHAPITRE30
Le prtre revient voir le condamn. Celui-ci est loin dapprcier sa prsence. Ce prtre parle machinalement et semble peu touch par la souffrance du prisonnier. Ensuite, et bien que la table soit dlicate et bien garnie, il ne peut manger.

CHAPITRE31
Le narrateur est surpris de voir un homme prendre les mesures de la cellule. Ironie du sort : la prison va tre rnove dans six mois.

CHAPITRE32
Un autre gendarme vient prendre la relve. Il est un peu brusque. Il demande au prisonnier de venir chez lui aprs son excution pour lui rvler les trois bons numros gagnants la loterie . Le condamn veut profiter de cette demande bizarre : il lui propose de changer ses vtements avec lui. Le gendarme refuse ; il a compris que le prisonnier veut svader.

CHAPITRE33
Pour oublier son prsent, le narrateur passe en revue ses souvenirs denfance et de jeunesse.Il sarrte longuement sur le souvenir de Pepa, cette jeune andalouse dont il tait amoureux et avec qui il a pass une belle soire dt.

CHAPITRE34
Au milieu de ses souvenirs de jeunesse, le condamn pense son crime. Entre son pass et son prsent, il y a une rivire de sang : le sang de lautre ( sa victime) et le sien( le coupable)

CHAPITRE35
Le narrateur pense toutes ces personnes qui continuent toujours vivre le plus normalement au monde.

CHAPITRE36
Il se rappelle ensuite du jour o il est all voir la grande cloche (le bourdon) de Notre-Dame (cathdrale Paris)

CHAPITRE37
Le narrateur dcrit brivement lhtel de ville.

CHAPITRE38
Il est une heure le quart. Le condamn prouve une violente douleur. Il a mal partout. Il lui reste deux heures quarante cinq vivre.

CHAPITRE39
On dit que sous la guillotine, on ne souffre pas, que cela passe vite. Le narrateur se demande comment on peut savoir une telle chose puisque aucun condamn dj excut ne peut laffirmer.

CHAPITRE40
Le jeune dtenu pense au roi. Cest de lui que viendrait la grce tant attendue. Sa vie dpend dune signature. Il espre toujours.

CHAPITRE41
Le condamn se met dans la tte lide quil va bientt mourir. Il demande un prtre pour se confesser, un crucifix baiser

CHAPITRE42
Il se laisse dormir un moment. Cest son dernier sommeil. Il fait un cauchemar et se rveille frmissant, baign dune sueur froide.

CHAPITRE43
La petite Marie vient rendre visite son pre. Ce dernier est choqu devant la frache et la belle petite fille qui ne le reconnat pas. Elle croit que son pre est mort. Le jeune condamn perd tout espoir.

CHAPITRE44
Le dtenu a une heure devant lui pour shabituer la mort. La visite de sa fille la pouss dans le dsespoir.

CHAPITRE45
Il pense au peuple qui viendra assister au spectacle de son excution. Il se dit que parmi ce public enthousiaste, il y a peut-tre des ttes qui le suivront , sans le savoir, dans sa fatale destination.

CHAPITRE46
La petite Marie vient de partir. Le pre se demande sil a le temps de lui crire quelques pages. Il cherche se justifier aux les yeux de sa fille.

CHAPITRE47
Ce chapitre comporte une note de lditeur : les feuillets qui se rattachent celui-ci sont perdus ou peut tre que le condamn na pas eu le temps de les crire

CHAPITRE48
Le condamn est dans une chambre de lhtel de ville. A trois heures, on vient lavertir quil est temps. Le bourreau et ses deux valets, lui coupent les cheveux et le collet avant de lier ses mains. Le convoi se dirige ensuite vers la place de Grve devant une foule de curieux qui attendent lexcution.

CHAPITRE49
Le condamn demande sa grce cette personne quil croyait juge, commissaire ou magistrat. Il demande, par piti, quon lui donne cinq minutes pour attendre la grce. Mais le juge et le bourreau sortent de la cellule. Il reste seul avec le gendarme. Il espre encore mais voil quon vient le chercher

Questionnaire:

Ce roman est lun des premiers crits par Victor Hugo.
Dans sa prface il nous dit son souhait dcrire un plaidoyer contre la peine de mort
Pour ce faire, il donne la parole un condamn, qui sait quil va mourir.
Ce dernier ne cherche pas rejeter la faute quil a commise, il ne se rvolte pas il vit, seconde aprs seconde, les moments qui le sparent de sa mort
Victor Hugo lui donne la parole : et nous entendons, nous voyons, nous ressentons ce que le condamn entend, voit, ressent.
Le point de vue interne joue merveille, on se sent proche de cet homme ; on sidentifie lui on ne peut pas supporter de savoir que dans quelques heures, il va mourir et lon prouve un grand deuil quand les mots ne scrivent plus, quand la plume na plus de main pour la tenir.
Magnifique et grandiose criture que celle de Victor Hugo dans ce monologue intrieur : les procds demphase, les effets surprenants de personnification, les gradations quelle plaidoirie !

1. Quel est le narrateur de ce roman ?

quelle personne est-il crit ?
Comment appelle-t-on ce point de vue ?
Quelles sont les consquences (sur le lecteur) de cette faon de raconter les choses ?
A quel type de camra cela correspond-il au cinma ?

2. Expliquez pourquoi on ne peut pas nommer cette uvre :

Une autobiographie ?
Une confession ?
Un journal intime ?
Une lettre ?
Des mmoires ?

3. Le personnage :

Sur ce quon apprend de lui, de ses faons de se conduire, peut-on dire quil est : cultiv/ ignare/grossier/ pauvre ? vous appuierez votre rponse en citant un bref extrait
Quelles sont ses relations avec les autres prisonniers quil rencontre ?
Quels sont ses souvenirs (extraits) sur son enfance/ les femmes/ sa femme/
Quelles penses a-t-il envers son enfant ?

4. le crime:

Par quels moyens Victor Hugo parvient-il ne pas nous rvler les actes du condamn ?
quand il aurait pu en parler ( au procs, ch.2)
cause de ltat psychologique du condamn
par un artifice romanesque
EVALUATION

Chapitre premier

Bictre.



Condamn mort !
Voil cinq semaines que j'habite avec cette pense, toujours seul avec elle, toujours glac de sa prsence, toujours courb sous son poids !
Autrefois, car il me semble qu'il y a plutt des annes que des semaines, j'tais un homme comme un autre homme. Chaque jour, chaque heure, chaque minute avait son ide. Mon esprit, jeune et riche, tait plein de fantaisies. Il s'amusait me les drouler les unes aprs les autres, sans ordre et sans fin, brodant d'inpuisables arabesques cette rude et mince toffe de la vie. C'taient des jeunes filles, splendides chapes d'vque, des batailles gagnes,des thtres pleins de bruit et de lumire, et puis encore des jeunes filles et de sombres promenades la nuit sous les larges bras des marronniers. C'tait toujours fte dans mon imagination. Je pouvais penser ce que je voulais, j'tais libre. Maintenant je suis captif. Mon corps est aux fers dans un cachot, mon esprit est en prison dans une ide. Une horrible, une sanglante, une implacable ide ! Je n'ai plus qu'une pense, qu'une conviction, quune certitude : condamn mort ! Quoi que je fasse, elle est toujours l, cette pense infernale, comme un spectre de plomb mes cts,seule et jalouse, chassant toute distraction, face face avec moi misrable, et me secouant de ses deux mains de glace quand je veux dtourner la tte ou fermer les yeux. Elle se glisse sous toutes les formes o mon esprit voudrait la fuir, se mle comme un refrain horrible toutes les paroles qu'on m'adresse, se colle avec moi aux grilles hideuses de mon cachot ; m'obsde veill, pie mon sommeil convulsif, et reparat dans mes rves sous la forme d'un couteau. Je viens de m'veiller en sursaut, poursuivi par elle et me disant : - Ah ! ce n'est qu'un rve ! - H bien ! Avant mme que mes yeux lourds aient eu le temps de s'entr'ouvrir assez pour voir cette fatale pense crite dans l'horrible ralit qui m'entoure, sur la dalle mouille et suante de ma cellule, dans les rayons ples de ma lampe de nuit, dans la trame grossire de la toile de mes vtements, sur la sombre figure du soldat de garde dont la giberne reluit travers la grille du cachot, il me semble que dj une voix a murmur mon oreille:

- Condamn mort !





Mise en situation: Il s'agit de l'incipit.

Qui est le personnage principal de l'uvre?
Pour quel crime est-il condamn?
Pourquoi l'auteur s'est ******* de quelques informations ?
Analyse:

1) Quel est le genre de ce ****e?
2) Quel est son type?
3) Quelle est la vise de l'auteur?
4) S'agit-il d'un discours ou d'un rcit?
5) Qui parle dans ce passage? A qui? De quoi? O? Quand?
6) Quelle ide obsde l'esprit du narrateur? Relevez le portrait de cette ide?(tableau)
7) Quelle est donc le point de vue de la narration?
8) Relevez les indicateurs temporels et les temps verbaux et dgagez l'opposition autour de laquelle le ****e est construit.
9) Relevez les champs lexicaux dominants dans ce passage. Comment servent-ils cette opposition?
10) Dites en quoi cet incipit remplit-il sa fonction informative?

Traces crites:

Il s'agit d'un roman thse o l'auteur dnonce la peine de mort. Le ****e est un rcit qui s'apparent un discours. En effet, le narrateur s'adresse lui-mme; c'est un monologue intrieur. Le narrateur tant lui-mme le personnage principal, le ****e est la premire personne avec une focalisation intrieur qui nous permet de vivre avec ce pauvre condamn ses derniers jours attendant l'excution. Une ide proccupe l'esprit du narrateur sa condamnation mort. Cette ide l'obsde, il la dcrit comme une femme qui le secoue avec ses deux mains d'o la personnification. Le ****e est riche en termes appartenant au champ lexical "la prison".
__________________
(
)
-----------------------------------------
( )

-----------------------------------------






N-Kyo    
06-06-2008, 08:24 PM
  #2
Mouchmabir

   Mouchmabir
 
: Mar 2008
:
: 1,538
Mouchmabir is a glorious beacon of lightMouchmabir is a glorious beacon of lightMouchmabir is a glorious beacon of lightMouchmabir is a glorious beacon of lightMouchmabir is a glorious beacon of lightMouchmabir is a glorious beacon of light
    MSN  Mouchmabir     Yahoo  Mouchmabir    Skype  Mouchmabir

merci frere
Mouchmabir    
07-24-2008, 09:00 PM
  #3

 
 
: Jun 2008
: MorOcCo
: 1,086
 is a jewel in the rough is a jewel in the rough is a jewel in the rough is a jewel in the rough



__________________




    


: 1 ( 0 1)
 



le dernier jour d'un condamn Rsum Aux 0 07-02-2010 04:59 PM
Le Dernier Jour d'un condamn wassime rajawi 7 09-20-2009 01:14 PM
dernier jour d'un condamn N-Kyo 1 04-26-2009 09:07 PM
Le dernier jour d'un condamn Film Zero 0 03-20-2009 07:41 PM
Le Dernier Jour D'un Condamn anas55 5 07-24-2008 09:09 PM


01:58 AM.

- -


Powered by vBulletin® Version 3.8.4
Copyright ©2000 - 2024, Jelsoft Enterprises Ltd diamond